Accueil > Spectacles > Théâtre > Spiridon Superstar, la pièce

Le spectacle annoncé est un hommage aux chansons culte des années ’70. MAIS… seuls quelques membres de la troupe sont présents ! Au fil de leurs conversations, l’idée jaillit de sauver la soirée en présentant un spectacle improvisé sur l’histoire des Jeux Olympiques…

 » Dates et réservations


La salle est pleine (du moins nous l’espérons 😊) et le public attend que la représentation commence… La lumière s’éteint et le Producteur monte sur scène pour présenter le formidable spectacle auquel les spectateurs vont pouvoir assister : un hommage aux chansons culte des années ‘70 ! 

Le Producteur se retire… Le rideau s’ouvre… Et l’on découvre… un régisseur, juché sur un escabeau, en train d’essayer de régler un projecteur au milieu d’un plateau… totalement vide !

S’ensuit un vent de panique entre ce dernier, le concierge, l’habilleuse, le producteur et la vedette du spectacle, qui « souffle » l’explication de cette curieuse situation : le camion de décors est en panne, et le producteur n’ayant plus un sou, n’est pas en mesure d’envoyer une dépanneuse… Du coup, la troupe s’est mise en grève par solidarité, et n’arrivera pas avant d’avoir l’assurance d’être payée !

En attendant, les seuls membres présents tentent de faire patienter le public et de s’occuper avec le peu de matériel qu’ils ont apporté dans leurs véhicules privés, et ils papotent… Très vite rejoints par un spectateur, qui n’a pas pu résister à voir de plus près la comédienne dont il est fan depuis tant d’années…

Et, puisque les JO de la Jeunesse viennent de se terminer à Lausanne, la conversation tombe sur les Jeux Olympiques… Ils se mettent à débattre, non seulement sur le refus des Valaisans d’accueillir les JO d’hiver de 2026… Mais aussi sur la façon dont les Jeux se pratiquaient dans l’Antiquité… Puis revenant à la période moderne, ils évoquent celui qui les relança en 1896, Pierre de Coubertin…

Ce qu’il a vraiment dit, ou pas… Soit autant de discussions sur des sujets olympiques « arbitrés » par le régisseur, dont c’est la passion et qui remet toujours l’église au milieu du village (ou plutôt la flamme au sommet du stade !)

Et puis il y a le concierge du Théâtre, qui ne cesse de rabâcher que lui, il est un « vrai » descendant (enfin… par l’arrière-grand-mère de l’oncle de sa femme) de Spiridon, celui qui remporta le premier Marathon de l’ère moderne, dans des conditions inimaginables de nos jours !

Mais le temps passe et le reste de la troupe n’arrive toujours pas… Et pour le producteur, qui est déjà dans une situation critique, annuler la représentation serait définitivement catastrophique !

C’est alors que, nourrie par toutes les discussions échangées jusque-là, L’IDÉE jaillit : présenter un spectacle improvisé avec les moyens du bord pour raconter l’histoire de Spiridon…

C’est ainsi que, grâce à une petite équipe hétéroclite et loufoque, nous apprendrons de façon totalement fantaisiste mais néanmoins rigoureusement historique, une foule de détails et d’anecdotes sur cet événement universel que sont les Jeux Olympiques.


Distribution :
- Virginie LEMOINE, co-adaptatrice, co-metteur en scène et… la Vedette
- Laury ANDRE, co-adaptateur et co-metteur en scène
- Pierre AUCAIGNE, comédien… le concierge et (les) Spiridon(s)
- Anne-France TARDIVEAU, comédienne… l’habilleuse
- Vincent KOHLER, comédien… un spectateur « fan » de la vedette
- Antony METTLER, comédien… le producteur
- Jacques Vassy, comédien... le régisseur

Go To Index Retour en haut
More Photos